Photomodulation LED

La photomodulation par LED (Light Emitting Diode), appelée également thérapie LED, projete une lumière froide ne contenant pas d’UV (Ultraviolet) qui stimule naturellement l’activité de la cellule. La synthèse de collagène et d’élastine augmentent. Ceci va tonifier la peau en profondeur, réparer les zones lésées par le soleil, le laser ou les peelings trop agressifs

La pénétration des rayons de lumière, émis par la lampe LED, dépend de leur longueur d’onde. Selon la couleur choisie, indice de la longueur d’onde, et son intensité, la lumière pénètre la peau avec des effets différents.

La lumière rouge pénètre le plus profondément et stimule les fibroblastes de la peau. Elle augmente la production de collagène et d’élastine responsable de la fermeté de la peau.

La lumière bleue s’attaque aux bactéries responsables de l’acné.

Déroulement d’une séance

En fonction de la zone à traiter, le patient est assis ou couché. Totalement indolore et sans effets secondaires, la photomodulation se pratique en toutes saisons et sur tous les phototypes de peau. La lampe LED, approchée à quelques centimètres de la zone à traiter, doit agir entre dix et trente minutes sur une peau démaquillée et bien nettoyée.

Le patient porte des lunettes oculaires de protection, même si aucune influence néfaste des LED sur la rétine n’ait été démontrée.

Les séances sont espacées d’au moins une semaine et les premiers effets sont visibles au bout de six à huit séances.

Indications

La quantité de collagène diminue avec l’âge. Plus le traitement est commencé jeune, meilleurs sont les résultats.

Les soins anti-âge bénéficient des techniques de photomodulation. En effet, celles-ci favorisent l’hydratation et l’éclat du teint ainsi que le resserrement des pores. Elles combattent le relâchement cutané. Après l’application d’un masque hydratant ou revitalisant, la lumière permet la pénétration en profondeur des principes actifs.

La lumière froide a des effets remarquables sur les processus de réparations tissulaires et diminue l’impact des vergetures, des cicatrices au stade précoce et des brûlures, des coups de soleil.

Par son action bactéricide, elle agit contre l’acné et les dermatoses sans les effets secondaires des autres traitements. La photomodulation complète le traitement de diverses affections telles que : vitiligo, psoriasis, herpès, ulcérations cutanées, irrégularités de pigmentation, rougeurs, couperose.

Une toute autre indication des LED est l’atténuation des douleurs articulaires par leur effet anti-inflammatoire.

Indication des différentes couleurs de LED

Rouge : +/- 630 nm,

la lumière rouge réduit les phénomènes d’inflammation et stimule la production de collagène par les fibroblastes. Elle accélère aussi le renouvellement des cellules épithéliales. Elle est cicatrisante et regénérante et possède une action dynamisante sur le sang.

Bleu : +/- 470 nm,
le bleu présente des effets relaxants, antiseptiques et astringents (utilisé contre les insomnies, l’anxiété, l’excitation physique et psychique). De ce fait, il traite les inflammations et les irritations tissulaires, les phénomènes infectieux chroniques, les dermatoses et l’acné.

Violet : +/- 400 nm,
le violet améliore le système lymphatique et les défenses de l’organisme. Les rayons violets stimulent le système immunitaire et aident également à éliminer les toxines. Ils ont un effet purificateur du sang. Compte tenu de ces propriétés, ils sont  efficaces dans les traitements anti-âge.

Contre-indications

Les seules contre-indications aux LED sont la prise de médicaments photo-sensibilisants et les anti-inflammatoires. Par contre les allergies cutanées ne sont pas une contre- indication.