Photomodulation acné & dermatose

Sous le nom générique de dermatose sont désignées toutes les affections de la peau, indépendamment de leur cause. Par extension, il désigne également les pathologies des muqueuses et des annexes cutanées. On parlera aussi de dermite en cas d’inflammation de la peau. L’acné est une maladie de la peau caractérisée par l’éruption de boutons rouges, de points noirs et de kystes.

Acné

L’acné est une maladie de la peau due à une inflammation des glandes sébacées, qui se caractérise par des irruptions cutanées, plus ou moins nombreuses. On distingue deux types d’acnés. L’acné non-inflammatoire avec comédons fermés qui se forment sous la peau ou avec comédons ouverts qui donnent naissance aux points noirs. Et l’acné inflammatoire qui se manifeste sous forme de pustules et de kystes. Dans ce cas, l’inflammation est associée à la bactérie Propionibacterium acnes (ou P.acnes). »

Les causes de l’acné sont nombreuses et parfois difficiles à détecter : variations hormonales, régime alimentaire, style de vie, stress… La prise de certains médicaments pourrait également favoriser cette pathologie.

Si l’acné touche environ 80 % des adolescents, de nombreux jeunes adultes en souffrent également. Époque oblige, l’acné semble de moins en moins bien vécue, même quand elle est légère. Lorsque ce problème de peau devient sévère, il peut même entraîner une éviction sociale. Ce qui est tout aussi difficile à vivre à l’adolescence qu’à l’âge adulte.

Pour prendre en charge les cas d’acné les plus sévères, il existe différents traitements, que l’on administre soit par voie cutané (les rétinoïdes), soit par voie orale (les antibiotiques). Les dermatologues les associent souvent pour un meilleur résultat. Ces traitements peuvent présenter des effets secondaires importants.  On a par exemple des risques de tératogénicité avec certains médicaments qui sont donc exclus pour les femmes enceintes, des incompatibilités avec la prise de pilule… Pour les antibiotiques, il y a certains cas de résistance.

Indication

Le traitement de dermatose par photothérapie est une alternative efficace aux traitements classiques. De nombreux problèmes du derme peuvent être soulagés par la luminothérapie. Les affections cutanées les plus communes, sont généralement améliorées par le soleil. Exemple : l’acné, les allergies, la dermatite, la dermatopathie, l’eczéma, l’érythème, le psoriasis, l’urticaire, etc… Cependant, celui-ci étant un facteur vasodilatateur, elles s’aggravent durant les mois d’été et peuvent provoquer des sensations douloureuses ou des brûlures. Aussi, la luminothérapie est-elle d’un réel apport dans la prise en charge de nombreuses maladies dermatologiques. En effet, elle élimine les bactéries responsables de plusieurs de ces problèmes sans vasodilatation.

Les lasers à lumière pulsée IPL et les lasers à colorant pulsé, la photomodulation LED permettent de traiter l’acné. Le laser réduit les lésions inflammatoires de l’acné quand on ne peut ou ne veut utiliser les antibiotiques. Cependant, la séance est un peu douloureuse. Ce type de traitement s’étale sur plusieurs semaines. Seuls les médecins peuvent utiliser des lasers et lampes à lumière pulsée. La photomodulation par LED est une alternative accessible et non douloureuse au laser.

Pour le traitement de l’acné faible à modérément sévère, la photothérapie par LED associe la lumière bleue et la lumière rouge. La lumière bleue agit comme un antibactérien en s’attaquant à la bactérie P.acnes, impliquée dans l’acné et qui colonise la glande sébacée. On l’associe à la lumière rouge qui pénètre un peu plus profondément dans le derme pour assurer une meilleure cicatrisation et avoir une action anti-inflammatoire.

Les séances durent en moyenne 10 à 20 minutes, selon la puissance des LED. Le patient est généralement allongé, un cache de protection sur les yeux. Les premiers résultats se voient généralement un à deux mois après le début des séances, qui doivent être hebdomadaires ou bimensuelle. Au terme du traitement, les inflammations auront disparu, et l’action anti-inflammatoire de la lumière rouge aura permis de réduire lésions et cicatrices.

Contre indication

L’avantage de cette nouvelle technique de prise en charge de l’acné est qu’elle est sans douleur, qu’elle s’adresse à tous les phototypes de peau, qu’elle ne rencontre pas de contre-indications et qu’elle n’entraîne pas d’éviction sociale.